Qui suis-je ?

Amelie Goudon Sapet - One Footprint On The World

Je m’appelle Amélie, alias Meli Green Seed, éco-citoyenne engagée au quotidien dans la construction à petits pas d’un monde plus beau, plus sain, plus durable et plus solidaire.

Les valeurs transmises par mes parents, de nombreux voyages et les rencontres qui s’y sont associées, des expériences sur le terrain, des lectures et mon cursus universitaire, m’ont permis de façonner mon regard sur le monde et ont instillé au plus profond de moi le désir de le rendre meilleur, avec comme leitmotiv :

“Be the change you want to see in the world”.

A l’age de 10 ans, j’ai écrit dans mon journal intime, après une balade au bord du Rhône : « Quand je serai grande, je fonderai une association qui consistera à débarrasser les ordures des pollueurs de la nature », en réaction à une crue du fleuve qui avait laissé une grande quantité de déchets en plastique en se retirant. Deux ans plus tard, on peut lire, dans ce même journal, que j’ai crée avec quelques amis le « Club Faunamuse, pour la protection de la nature ».

Après des études de langues et coopération internationale, j’ai travaillé une dizaine d’années dans le secteur de la solidarité internationale en France et à l’étranger, avant de vivre en famille une expatriation en Afrique du Sud. J’ai profité de cette parenthèse enchantée pour me consacrer à l’une de mes passions : l’écriture, avec comme fil conducteur l’envie d’aller plus loin dans ma démarche écologique en portant plus haut mes convictions.

C’est ainsi qu’est né www.onefootprintontheworld.com. L’objectif était de raconter ma quête vers un mode de vie encore plus sain, plus simple et plus respectueux de l’environnement, en utilisant cette année à l’étranger comme terrain d’expérimentation. Trier ses affaires, vider son appartement et partir avec quelques valises avec la ferme intention de revoir ma façon de consommer et de corriger ma propension à l’accumulation de biens (voir le diagnostic avant départ) afin de limiter autant que possible mon empreinte écologique, dans un pays où je savais pertinemment qu’elle allait exploser. Un sevrage axé vers le « moins mais mieux » qui a porté ses fruits (voir le bilan écologique et le bilan personnel de mon expatriation).

De retour en France, nous avons posé nos valises à La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône, et nous n’en sommes plus repartis. Pourquoi La Ciotat ? Tout est expliqué dans cet article. Après l’euphorie des premiers temps, j’ai traversé une période un peu compliquée, exaspérée par l’omniprésence des déchets contrastant avec le patrimoine naturel époustouflant de la région. J’étais en colère. Je râlais beaucoup. Contre l’incivisme, contre la politique de la ville, contre les propriétaires de chiens. Et je ramassais, dans mon coin. En râlant.

Puis il y a eu Calanques Propres, une opération de collecte de déchets coordonnée par l’association MerTerre qui a lieu chaque année entre la Côte Bleue et La Ciotat. J’ai participé à son organisation aux côtés de l’Atelier Bleu – CPIE Côte Provençale et Colibris La Ciotat-Ceyreste. Un bel événement éco-citoyen, qui m’a donné un véritable élan pour convertir mes frustrations écologiques en dynamique collective positive. Car se rassembler pour ramasser les déchets une fois par an, c’est bien… Mais après ?

L’idée avait germé : pourquoi ne pas proposer des rendez-vous plus réguliers, qui allieraient éco-citoyenneté et convivialité ? Une façon de joindre l’utile à l’agréable en nettoyant les plages avant de partager un apéro zéro déchet  ! C’est ainsi qu’est né l’ApérO Déchet ZérO, une initiative qui a eu lieu tout l’été 2017 et qui a fait émerger un collectif de personnes engagées pour la planète.

Ce collectif éco-citoyen rebaptisé Déchet Zéro & co., que j’ai la joie de coordonner, a mené depuis de nombreuses actions avec pour mission de mobiliser les individus en les reconnectant à leur environnement de proximité, et en créant des liens de solidarité intergénérationnels autour d’actions collectives qui font sens pour la planète et ses habitants : nettoyage de plages et collines réguliers, RandO Déchet ZérO, Calendrier de l’avent éthique ciotaden, Journée internationale sans paille… en travaillant main dans la main avec les structures locales.

En lien avec les activités de Déchet Zéro & co., j’ai aussi la chance d’être ambassadrice Bas Les Pailles, une association engagée dans la lutte contre la pollution plastique en axant son plaidoyer sur l’impact des pailles en plastique sur l’environnement et la santé. Un sujet qui me tient particulièrement à cœur depuis mon séjour en Afrique du Sud où j’ai pris conscience de ce fléau à travers une exposition dans un centre de protection des pingouins, qui m’avait donné envie de sensibiliser à mon tour sur les conséquences de l’utilisation de cet objet en rien indispensable.

Pour finir, je suis également chargée de mission au sein de l’association Atelier Bleu – CPIE Côte Provençale à La Ciotat.

Et je poursuis mon voyage vers un monde plus écologique en accompagnant d’autres personnes motivées pour tenter l’aventure à leur échelle. Une aventure pleine de découvertes sous le signe de la positivité, de la simplicité et du partage bienveillant, à travers des ateliers et des conférences au plus près de vos besoins.

Découvrez mes offres d’accompagnement

• Pour un monde plus beau, plus sain, plus durable •

Laissez une empreinte positive sur le monde... PARTAGEZ !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *