Savons maison saponifiés à froid : recette « facile »

Qu’ils sont mignons mes petits savons maison !

Recette facile de savons maison

Comme je l’expliquais dans mon précédent article, j’ai eu l’envie de m’initier à la fabrication de savons maison pour avoir à disposition un produit naturel de qualité, sain pour la peau et pour la planète, écologique et économique.

J’ai choisi la méthode traditionnelle de saponification à froid (SAF) qui permet de conserver toutes les propriétés des ingrédients et d’obtenir un savon naturellement riche en glycérine hydratante et assouplissante.

Suite à la publication de mes créations savonnesques sur ma page Facebook, plusieurs personnes m’ont demandé ma recette. Je vous révèle donc aujourd’hui la première recette que j’ai réalisée lorsque j’ai été formée par mes amis Delphine et Thibaut.

Une recette facile pour débuter. :-)

Attention !

  • « Facile » est à prendre avec des pincettes. La fabrication de savon maison avec la méthode de saponification à froid est une science exacte. Cela ne s’improvise pas ! Informez-vous, achetez un livre, consultez les sites et vidéos que vous pourrez trouver sur la toile ou même participez à des ateliers de formation. Petit à petit, lorsque vous aurez appris à calculer les quantités de soude et d’eau, et que vous serez à l’aise avec les manipulations de base, vous pourrez varier les recettes et en créer vous-mêmes de nouvelles. 
  • « Facile » signifie donc qu’il s’agit d’une recette avec peu d’ingrédients, qui permet aux débutants d’acquérir la méthode et de se faire la main.
  • Je ne pourrai être nullement tenue responsable en cas d’accident.

Voilà, les choses sont claires… c’est parti !


• Petits savons à l’huile d’olive •

Précautions

La fabrication de savons saponifiés à froid ne doit pas se faire à la va-vite. Il y a un certain nombre de précautions à prendre pour éviter les accidents. En effet, l’hydroxyde de sodium utilisé est un produit chimique très corrosif qui peut causer brulures sur la peau ou cécité en cas de projection dans les yeux.

  • Portez un équipement de sécurité : lunettes et vêtements couvrants, gants et masque.
  • Veillez à ce que personne ne vous dérange pendant la fabrication : on bannit de la pièce enfants, chats, chiens, perruches et mari (ah non, le mari, c’est toujours utile de l’avoir sous la main en cas de pépin 😉 )
  • Veillez à ce que la pièce soit bien rangée, sans obstacle que vous pourriez heurter.
  • Préparez tout le matériel et les ingrédients en avance.
  • Rangez la soude hors de portée des enfants dans une contenant fermé et bien étiqueté.
  • Idem pour la solution de soude : ne la laissez jamais sans surveillance, elle peut être confondue avec de l’eau.
  • Travaillez dans une pièce très aérée, ou même dehors pour faire les mélanges.
  • Versez la soude dans l’eau → jamais l’inverse (réaction chimique !)
  • Versez la solution de soude dans l’huile → jamais l’inverse (création de grumeaux corrosifs !)
  • Ne mettez pas la soude ou solution de soude en contact avec de l’aluminium, de l’étain ou du zinc.
  • Préparez un bac d’eau et un bac d’eau vinaigrée pour neutraliser la soude en cas de projection et sur les ustensiles.
  • Restez calme et concentré !

Matériel

Pas d’aluminium, pas d’étain, pas de zinc, pas de matériaux poreux.

  • 2 thermomètres de cuisine précis montant jusqu’à 100°C
  • 1 grand récipient en verre, céramique, inox ou plastique résistant
  • 1 récipient en verre résistant à la chaleur
  • 1 petit récipient en verre
  • 2 spatules
  • 1 balance précise au gramme près
  • 1 mixeur plongeant (réservé à cet usage)
  • moules : silicone, recyclage de brique de lait, bois…
  • 1 grand couteau sans dents
  • 1 torchon
  • film plastique (à voir la prochaine fois si on peut s’en passer ou trouver un substitut)
  • papier journal

Ingrédients savons maison

Ingrédients pour environ 1kg de savon

  • 450g d’huile d’olive
  • 250g  d’huile de coco
  • 100g d’huile de tournesol
  • 108g de soude
  • 302g d’eau
  • Facultatif : huiles essentielles (10-15ml). Mes préférées : ylang-ylang, lavande, géranium.

Attention ! Il est toujours préférable de vérifier les recettes de savons que vous trouverez ici et là. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un calculateur pour doser les quantités de soude et d’eau.

Si vous décidez d’essayer cette recette, elle devra être suivie au gramme près. Les personnes expérimentées pourront ensuite la modifier à leur guise.

Les étapes à suivre

  • Recouvrir le plan de travail de papier journal pour le protéger et faciliter le nettoyage ultérieur.
  • Réunir le matériel et les ingrédients.
  • Préparer les bassines d’eau et de vinaigre.
  • Préparer le moule : graisser si besoin.
  • Peser l’huile de coco dans le récipient en verre et la faire fondre au bain-marie en plaçant le saladier dans un plus grand récipient contenant de l’eau bouillante.
  • Mettre les lunettes et les gants et peser la soude dans un petit récipient en verre, fenêtre ouverte ou à l’extérieur.
  • Peser l’eau dans un autre récipient en verre résistant à la chaleur. Préparer une bassine d’eau froide pour faire baisser la température. Verser la soude dans l’eau en mélangeant avec une spatule (et en faisant très attention aux vapeurs ! Ne pas respirer !) jusqu’à dissolution complète de la soude dans l’eau.
  • Placer le récipient contenant la solution de soude dans la bassine d’eau froide et surveiller la température avec un thermomètre. Garder le tout sous surveillance, dans une pièce aérée ou à l’extérieur. Faire descendre la température jusqu’à 29C.
  • Pendant que la soude refroidit de son côté, ajouter l’huile d’olive et l’huile de tournesol à l’huile de coco fondue et placer le thermomètre dans le mélange jusqu’à ce que la température soit de 29°C.
  • Sortir les deux mélanges (celui de soude et celui d’huiles) de leurs bains lorsqu’ils sont tous les deux à 29°C, et verser lentement la solution de soude dans les huiles (et pas l’inverse !) en mélangeant énergiquement avec une spatule.
  • Lorsque le mélange est fait, utiliser le mixeur en veillant à arrêter régulièrement pour ne pas faire chauffer le moteur. Racler les bords à la spatule pour homogénéiser. Continuer à mixer jusqu’à l’apparition de la trace : il s’agit du moment où une trace se forme à la surface de la pâte lorsqu’une goutte de liquide tombe dessus. (en savoir plus)
  • Lorsque la trace apparait, incorporer les huiles essentielles éventuelles en mélangeant à la spatule.

Etapes de fabrication des savons maison

  • Verser la pâte dans le ou les moules.
  • Recouvrir de film plastique (il doit toucher la pâte). Mettre un poids dessus et recouvrir d’un torchon.
  • Laisser reposer 24h.
  • Nettoyer le plan de travail et les ustensiles avec du vinaigre et du produit vaisselle.
  • Enlever votre déguisement de cosmonaute.
  • Après 24h (s’ils sont trop mous, les laisser jusqu’à 48h), démouler les savons avec des gants sur votre plan de travail protégé. Couper les savons en tranches si besoin.
  • Aligner les savons sur une étagère protégée de papier sans impressions, dans un espace aéré et tempéré.
  • Patienter 4 semaines… Gratter les zones blanchâtres. Poser le bout de la langue sur le savon pour vérifier le PH : si ça pince comme lorsqu’on met langue sur une pile (mais si, ça vous est déjà arrivé…!), c’est qu’il est trop caustique et qu’il faut laisser sécher plus longtemps.
  • Emballer dans du papier ou du tissu pour les protéger, ou utiliser immédiatement !
Savons maison décorésSavons décorés avec du papier recyclé, de la ficelle et des fleurs séchées de mon jardin

 

La fabrication de savons maison est un processus long et un brin fastidieux, mais la qualité du produit final le justifie amplement.

Une fois que vous maitriserez les bases, un champ infini de possibilités créatives vous sera ouvert : variations de formes (fleurs, coeurs, ronds, carrés…), d’aspects (lisses, granuleux…), de senteurs et de couleurs (unis ou marbrés), surgraissage, additifs naturels (argile, graines exfoliantes, pétales, herbes…), beaux emballages écolo pour offrir (tissu, papier, rafia)…

Vous pourrez également confectionner des shampoing solides, du savon à raser, de la lessive et d’autres produits d’entretien en copeaux.

Savon fait maison Savons et emballages maison offerts aux assistantes de l’école de mon fils à Noël (emballage : lingette en coton, ficelle et papier brun recyclé)

 

Plus d’infos et de méthodes :

Lisez aussi sur le même thème : Pourquoi faire ses savons maison.

Et vous, avez-vous déjà fabriqué des savons maison ?

N’hésitez à publier vos recettes ou le lien vers vos pages dédiées à la fabrication de savons !

A bientôt,

Meli Green Seed

 

Cet article vous a plu ? En voici d’autres qui devraient vous intéresser !

Pourquoi faire ses savons maison (saponification à froid)

Comment fabriquer une jolie bougie naturelle

Un déodorant maison en versions homme et femme : recette facile

Enregistrer

Laissez une empreinte positive sur le monde... PARTAGEZ !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

10 Commentaires

  1. Bonsoir,

    Je voudrais bien essayer cette recette en ajoutant huile d’argan a la trace, pourrais-je l’ajouter et à quelle quantité. Merci !

    • Bonjour,
      Je ne saurais malheureusement pas vous aider, n’ayant pas pratiqué depuis un bon moment.
      Vous devriez trouver de nombreuses ressources sur Internet pour vous aider.
      Bonne expérimentation et jolis savons !
      Belle journée

  2. j’ai essayé la saponification a froid mais mes savons reste toujours mous ne durcit pas même après un mois et meme plus

    • Il peut s’agir d’un problème au niveau de votre recette : trop d’huiles liquides, trop d’eau, ou trop d’ajouts liquides, qui empêchent le savon de devenir caustique. Avez-vous testé la recette de cet article ?

  3. Bonjour Meli Green Seed,

    Merci pour ce super article très clair. Je commence tout juste à m’intéresser à la fabrication de savons naturels et je me pose une question : on doit utiliser de la soude caustique. J’avoue que je ne sais pas ce que c’est. Mais toutes les précautions à prendre pour la manipulation de ce fluide me poussent à me demander si le savon, une fois fini, n’a pas d’effets néfastes au contact de la peau??? Tu vois ce que je veux dire? Comment un produit aussi « dangereux » à manipuler est sain pour la meauune fois sous forme de savon? J’imagine une explication chimique mais…

    • Bonjour Johanne,
      Merci de ton message. Je me suis moi-même posée la même question lorsque j’ai commencé à m’intéresser au sujet. Et comme tu l’as deviné, une fois que la réaction chimique entre le corps gras et la soude s’est faite, il n’y a plus aucun risque pour la santé. C’est ce qu’on appelle la saponification et qui produit le savon.

      Les savons réalisés en saponification à froid sont naturellement riches en glycérine, produite lors de cette réaction de saponification. La glycérine est excellente pour la peau car elle possède des vertus hydratantes et adoucissantes.

      Il faut donc simplement être vigilant lors de la manipulation de la soude et de la réaction chimique, comme cela est décrit dans les recommandations.

      Bon test et à bientôt !

  4. Bonjour, et merci pour ce super article !
    Je voulais savoir si au moment où il y a la trace, et avant d’incorporer les huiles essentielles etc, peut-on séparer en deux, voire 3 portions différentes, histoire de faire des savons différents ?
    Merci d’avance :)

  5. Bonjour, si l’on veut rajouter du colorant, doit-on utiliser du colorant alimentaire ? Et doit-on le faire au même moment que l’incorporation d’huiles essentielles ? Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *