Pourquoi faire ses savons maison (saponification à froid)

Aimez-vous les savons ? Moi, je les adore ! Mignons, colorés, parfumés… et 100% naturels évidemment !

Pourquoi faire ses savons maison

Dans ma quête d’une vie plus simple, j’avais évoqué l’objectif de réduire le nombre de produits d’hygiène utilisés au sein de notre famille, en privilégiant des produits de qualité, sains pour le corps et la planète, et dans la mesure du possible sans emballage (ou emballés de manière écologique). C’est pour cette raison que j’ai eu l’envie de m’initier à la fabrication de ce produit d’hygiène de base qu’est le savon, en utilisant la saponification à froid (SAF).

Je me suis lancée dans cette nouvelle aventure grâce à mes amis Delphine et Thibaut, qui fabriquent depuis quelques temps leurs propres savons et qui m’ont formée lorsqu’ils m’ont rendu visite en Afrique du Sud. Depuis, j’ai réalisé plusieurs batch pour approvisionner mon foyer, mais aussi pour offrir à mes invités et aux assistantes de l’école de mon fils pour Noël.

Résultat : des savons tout doux et tout beaux qui sont bons pour ma peau et pour la planète !

Savons maison

 

Pourquoi choisir de fabriquer ses propres savons ?

Vous avez certainement dû déjà entendre dire que les savons sont agressifs pour la peau et qu’il est préférable de choisir des produits sans savon. Cette recommandation s’applique lorsqu’il s’agit de savons qui contiennent des additifs nocifs pour la santé et l’environnement tels que des conservateurs, des colorants et parfums de synthèse, des agents moussants ou anticalcaires. Huiles minérales (oil, paraffin, petroleum, petrolatum, petroleum jelly ⇒ dérivés de la pétrochimie), parabènes, PEG, EDTA se retrouvent dans la plupart des savons industriels, mais il faut tout de même rester vigilant sur la composition des savons de fabrication artisanale en lisant les étiquettes et en s’informant (car artisanal ne signifie pas nécessairement naturel).

Au-delà des additifs nocifs, il existe d’autres composants peu réjouissants dans la liste des ingrédients d’un grand nombre de savons industriels, tels que :

  • des graisses animalessodium lardate : graisse de porc saponifiée ; sodium tallowate : graisse de boeuf saponifiée ; suif : graisse animale) ⇒ amis végans passez votre chemin !
  • des graisses végétalessodium palmate : huile de palme saponifiée ; sodium palm kernelate : huile de palmiste (le noyau) saponifiée ⇒ les impacts écologiques et sociaux de la culture intensive de palmiers à huile sont désastreux (sauf lorsque cette culture est labellisée Fairtrade par exemple).

Les savons qui contiennent les ingrédients cités plus haut peuvent ainsi être irritants et allergisants, en particulier pour les peaux sensibles comme celles des tout-petits.

Un savon naturel contient des ingrédients inoffensifs pour la santé et pour l’environnement avec des propriétés bénéfiques pour la peau. En fabriquant vos propres savons, vous savez ce qu’il y a dedans, en sélectionnant les meilleurs ingrédients pour un résultat d’une qualité optimale.

Savons maison saponifiés à froid

 

Pourquoi la méthode de saponification à froid ?

La saponification à froid est la méthode artisanale traditionnelle de fabrication des savons. La réaction entre l’hydroxyde de sodium (NaOH ou soude caustique) et un corps gras chauffés à une température entre 27° et 45°C va produire le savon, après une période de cure (repos) d’environ 4 semaines pendant laquelle le processus de saponification s’achève.

L’attente est longue mais cette méthode à froid garantit un savon de la meilleure qualité car les ingrédients conservent toutes leurs propriétés. Les savons saponifiés à froid ont un taux de glycérine d’environ 25%, ce qui diffère de la plupart des savons industriels desquels la glycérine est extraite pour être utilisée dans autres produits. C’est pourtant justement la glycérine qui est produite lors de la saponification qui apporte hydratation et souplesse à la peau.

Des savons écologiques et économiques

Le savon fabriqué artisanalement à base d’ingrédients naturels et de bonne qualité est écologique pour toutes les raisons citées précédemment, mais aussi car il ne nécessite pas d’emballage spécifique pour un usage familial. Idéal lorsqu’on est dans une démarche de réduction de ses déchets !

Il est également économique car on en utilise beaucoup moins qu’un savon liquide qu’on aura tendance à gaspiller davantage (qui n’a jamais surpris son Adorable nain en train de vider le flacon de gel douche dans la baignoire ??). 😉

Savons maison saponifiés à froid

En somme, le savon maison, il a tout bon !

Si vous aussi souhaitez vous lancer dans la fabrication artisanale de savons saponifiés à froid, retrouvez-moi demain : je vous proposerai une recette spéciale débutants !

Et vous, quel produit écologique utilisez-vous pour vous laver ?

Avez-vous déjà confectionné vos propres savons ?

J’attends vos commentaires, merci :-)

A bientôt,

Meli Green Seed

 

Cet article vous a plu ? En voici d’autres qui devraient vous intéresser !

Savons maison saponifiés à froid : recette « facile »

Comment fabriquer une jolie bougie naturelle

Un déodorant maison en versions homme et femme : recette facile

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laissez une empreinte positive sur le monde... PARTAGEZ !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

8 Commentaires

  1. j’adore cette idée.
    Je fais de temps en temps les miens, et j’ai acheté des moules Monsieur Madame. Très grand succès !

  2. Bonsoir Meli,
    Je ne connais pas le documentaire (je vais le chercher)par contre je connais très bien le groupe Facebook, j’y ai passé pas mal d’heures ces derniers temps !
    Mais tu fais bien d’en parler, c’est tellement important et beaucoup de personnes se laissent piéger en voulant câliner des lionceaux sans se douter un seul instant de la triste réalité qui se cache derrière…Et dire que l’argent des volontaires aide à financer ce business, grrrr ! C’est grâce à ce site que j’ai découvert que le lodge que j’avais tant aimé il y a quelques années était en fait tenu par une famille de chasseurs, j’étais vraiment déçue :-(
    Peut-être une idée pour un futur article ?
    Bon dimanche !

    • Hello Lorraine,
      Contente que tu sois déjà informée !
      Pour informer un plus grand nombre de personnes, j’ai effectivement prévu de faire un article sur le sujet. Il est dans mes brouillons depuis un moment… et j’espère le publier très prochainement 😉
      A bientôt

  3. Alors je fais une formation de base en 7 modules pour créer mon petit potager ici : http://www.lesjardinsduloup.fr . Ce n’est pas qualifiant, juste pour le plaisir !
    Et pour une formation plus approfondie, tu peux trouver ça par exemple : http://permaculture.mains-sages.org/formations-avec-eric-escoffier-permaculture-sans-frontieres-ete-et-automne-2016/
    Pas de piste précise pour une reconversion et c’est tout mon problème du moment :-) Juste envie d’être plus proche de la nature, un métier vert…En attendant je vais certainement faire un peu de volontariat cet été dans une réserve (en Afrique du Sud bien sûr), ça me fera le plus grand bien !
    Merci de m’avoir répondu, très bonne soirée (nuit) à toi aussi !

    • Merci Lorraine pour les adresses ! Je me renseignerai une fois rentrée.

      En ce qui concerne le volontariat dans une réserve sud-africaine, il te faudra être très vigilante dans le choix de la réserve d’accueil. As-tu entendu parlé du « canned hunting » ou de la chasse close ? Un trop grand nombre de réserves en Afrique du Sud revendent leurs lions à des structures pratiquant le canned hunting. C’est un énorme business ici.
      Pour en savoir plus : http://www.cannedlion.org/. Si tu ne l’as pas encore vu, je te conseilles de voir le documentaire « Blood Lions », qui a fait beaucoup de bruit.
      Pour choisir ta réserve, tu peux te renseigner via ce groupe Facebook qui a élaboré un classement à l’attention des volontaires : https://www.facebook.com/volunteersbeware/
      Je te souhaite une belle expérience !
      A bientôt :-)

  4. Bonjour Meli, félicitations pour ce blog très instructif !
    Rêvant d’une expatriation en Afrique du Sud (2 voyages là-bas m’ont rendue dingue de ce pays), je découvre par hasard ta vie et nos points communs sont nombreux :-) Amoureuse de la nature, j’essaye de vivre de manière écolo le plus possible, je fabrique mes savons, mes cosmétiques, mes produits d’entretien depuis quelques années déjà, je mange bio, je me soigne aux huiles essentielles et depuis peu je suis une formation sur la permaculture…Et dire que tout est parti à l’époque d’une conversation au sujet de…la coupe menstruelle !
    Le superbe documentaire « Demain » m’a redonné beaucoup d’espoir en l’avenir, j’espère qu’un maximum de personnes pourra le visionner, on en ressort plus que motivé pour agir, il n’est pas trop tard pour changer mais il faut s’y mettre maintenant ! Je sais que je prêche une convaincue n’est-ce-pas ? 😀
    Également tentée par une reconversion professionnelle plus en rapport avec mes convictions, je vais suivre de près l’avancement de ton projet et je te souhaite en tout cas beaucoup de succès ! Et comme je suis une future voisine (j’habite près de Cannes), je viendrai volontiers te rendre visite.
    Bonne continuation, profite bien du peu de temps qu’il te reste à Joburg !

    • Hello Lorraine,
      Merci beaucoup pour ton message :-) Je suis très contente que mon blog t’intéresse !
      Effectivement, il semblerait que nous ayons beaucoup de points communs. Puis-je te demander où est-ce que tu fais ta formation en permaculture ? Qu’envisages-tu comme reconversion professionnelle ?
      Je te souhaite que ton projet d’expatriation en Afrique du Sud aboutisse. En attendant, nous aurons peut-être l’occasion de nous croiser dans le sud, qui sait ?!
      Au plaisir de te revoir sur le blog. Belle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *