Paulette Market, la slow fashion à portée de tous

Le premier vide-dressing sélectif de Paulette Market aura lieu le samedi 7 et le dimanche 8 mai 2016 aux Docks Village, à Marseille. Un événement qui s’inscrit dans le mouvement « Slow Fashion » en offrant une seconde vie à des vêtements de qualité, tendances et de saison, et en mettant en lumière le savoir-faire de créateurs locaux, le tout dans une ambiance conviviale. Une manière agréable de consommer durable et responsable en toute simplicité !

La « slow fashion » en bref

Slow Fashion, consommer moins et mieux

La « slow fashion » est une alternative à la « fast fashion », cette mode jetable, uniformisée, fabriquée en masse à bas coût au détriment de la qualité, des travailleurs et de l’environnement. Une production locale à petite ou moyenne échelle de pièces durables de part leur qualité et intemporelles de part leur style, le respect des travailleurs et de l’environnement, l’utilisation de matériaux écologiques ou de récupération, ou encore la mise en valeur des savoirs traditionnels, sont au cœur du modèle « slow fashion » qui fait de plus en plus d’adeptes aussi bien du côté des consommateurs que des marques. En somme, il s’agit d’acheter moins mais mieux en se reconnectant à des valeurs de solidarité et à une mode plus authentique !

Cet article tombe à point nommé puisque c’est actuellement la Fashion Revolution Week, un mouvement mondial lancé en réaction à l’effondrement de l’immeuble du Rana Plaza au Bangladesh le 24 avril 2013, qui a causé la mort de 1134 personnes et blessé pas moins de 2500 autres victimes, qui travaillaient toutes dans des ateliers de confection de grandes marques internationales telles que Mango ou Benetton pour n’en citer que quelques-unes. Depuis, la Fashion Revolution vise à éveiller les consciences quant aux impacts sociaux et environnementaux de l’industrie de la mode, tout en proposant des alternatives et en interpellant les acteurs du secteur.

Fashion Revolution - Slow FashionQui a fabriqué mes vêtements ? Une question que nous devrions tous nous poser avant d’acheter (©Fashion Revolution)

 

Réduire sa consommation

Dans ma quête d’une vie plus simple, plus saine et respectueuse de la planète, j’ai beaucoup évolué dans ma manière de consommer : chasser le superflu, faire le choix de la qualité, contrôler ses pulsions acheteuses et se laisser guider par l’éthique pour faire de l’achat un acte militant. Adepte de la consommation responsable en matière d’alimentation et de cosmétiques depuis de nombreuses années, j’étais en revanche très loin d’être irréprochable en matière d’habillement, attirée par les jolies pièces stylées sans jamais vraiment trop m’attarder sur l’ét(h)iquette.

Pourtant, après avoir fait le grand ménage dans ma penderie avant mon départ en Afrique du Sud, je me suis mise au défi de réduire drastiquement ma consommation de vêtements et de limiter mes achats à des produits éthiques, c’est-à-dire fabriqués dans des conditions qui ne portent atteinte ni à l’humain, ni à l’environnement. Mission accomplie puisque je n’ai rien acheté ou presque pendant un an ne répondant pas à ses critères (j’y reviendrai plus précisément dans un prochain article sur mon bilan écologique sud-africain).

Consommer différemment : les marques éthiques

Aujourd’hui, avec ses tissus élimés et ses couleurs fanées, ma garde-robe a besoin d’un petit coup de frais (vous avez alors cette image d’une pauvre femme en guenille, n’est-ce pas ?)… Je me suis donc replongée dans le super blog Happy New Green où Manon partage ses adresses et ses conseils pour se vêtir joliment et éthiquement. J’y ai fait des trouvailles bien sympathiques. Mais la mode responsable a un coût que toutes les bourses ne peuvent pas forcément assumer, et nécessite aussi de disposer de temps pour fureter et sélectionner les bonnes pièces sans faire d’impairs sur la qualité, les conditions de fabrication, la provenance des matières premières et j’en passe. Une démarche qui s’avère donc un peu plus compliquée que de pousser la porte du premier magasin, d’essayer et de repartir de façon insouciante avec la marchandise dans le sac !

Le marché de l’occasion : les vide-dressing Paulette Market, l’alternative slow fashion marseillaise

Heureusement, il existe une alternative à l’achat de vêtements neufs (aussi éthiques soient-ils) : le marché de seconde main. Et cela ne signifie pas nécessairement de devoir passer par la boutique Emmaüs, la friperie qui sent l’anti-mite ou le marché aux puces poussiéreux (où l’on peut toutefois dénicher des trésors !). En effet, la tendance est au vide-dressing : ils ont la côte et fleurissent un peu partout en France et à l’étranger, en répondant aux besoins d’une clientèle éco-responsable exigeante qui peut se faire plaisir en accédant à de jolies pièces de manière facile, conviviale, économique et écologique. 

C’est ce concept qu’ont décidé de lancer Sabine et Stéphanie Samuelian à Marseille, en créant Paulette Market. Sabine et Stéphanie se sont rencontrées dans leur école de commerce à Aix-en-Provence et sont par la suite devenues belle-sœurs en épousant deux frères qui faisaient les mêmes études qu’elles. Elles baignent dans l’univers de la mode depuis 25 ans et y ont partagé de nombreuses expériences professionnelles, jusqu’à lancer ensemble le projet conso-durable de vide-dressing sélectifs à Marseille.

Paulette MarketSabine et Stéphanie Samuelan, fondatrices de Paulette Market, font leur vide-dressing !
 

Consommatrices exigeantes et eco-responsables, Sabine et Stéphanie ont tout naturellement eu l’envie de s’engager pour une consommation durable dans le secteur de la mode afin d’être en phase avec leurs convictions écologiques et sociales.

Elles organisent ainsi des événements clé en main dans des lieux tendance où les particuliers vident leur dressing et vendent à d’autres particuliers qui pourront alors s’offrir des vêtements et des accessoires d’occasion de qualité à prix doux. Pour Sabine et Stéphanie, il s’agit de « recyclage glamour : on offre une seconde vie aux vêtements, on limite le gaspillage, on réinvestit dans le tissu économique local… c’est conso-durable ! ».

Pour varier l’offre en s’inscrivant dans une démarche slow fashion, les fondatrices ont souhaité associer à leurs événements des créateurs pour promouvoir l’artisanat local et le « made in chez nous », ainsi que des écoles de maquillage et de coiffure pour mettre en valeur le savoir-faire des jeunes.

L’un des atouts de ce type d’événements est la relation directe entre le vendeur et l’acheteur, qui pourront ensemble discuter le prix juste, dans la bonne humeur et la convivialité.

Paulette Market Vide-Dressing

Pour rejoindre la Tribu Slow Fashion, rendez-vous les 7 et 8 mai 2016 au Docks Village à Marseille. N’hésitez pas à réserver votre emplacement au vide-dressing, il reste encore quelques places ! Les inscriptions sont également déjà ouvertes pour le prochain vide-dressing des 11 et le 12 juin 2016 à The Carrosserie, à Marseille. Dès la rentrée de septembre, attendez-vous à une dizaine d’événements par an, avec notamment des vide-dressing à thème (kids, hommes, etc.).

Pour ma part, j’irai certainement faire un tour au Paulette Market le 7 ou le 8 mai de façon à renflouer un peu ma garde-robe de façon eco-responsable !

Pour en savoir plus, je vous invite à visiter le site internet et la page Facebook de Paulette Market !

Et vous, quelles sont vos meilleures adresses Slow Fashion dans la région PACA ? N’hésitez pas à partager vos bons plans en commentaire de cet article !

Belle journée,

Meli Green Seed

 

Laissez une empreinte positive sur le monde... PARTAGEZ !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *