Un fast-food bio, végane et sans allergène

Aujourd’hui, je vous présente un projet éthique, eco-responsable et solidaire qui m’a à la fois émue et transportée : la création d’un fast-food bio, végane et sans allergène à Toulouse, par Marie Dubois, une maman en or.

Lucas et Marie Sans-Gênes - Restaurant bio, vegan et sans allergèneToulousaine d’adoption, Marie a 32 ans et deux beaux garçons : Lucas, qui a bientôt 15 ans, et Simon, 4 ans. Tous deux sont autistes. Marie et son époux sont polyallergiques, et à cause de ce terrain familial, les enfants ont développé des intolérances alimentaires. Le quotidien n’est donc pas très facile et casser la croute à l’extérieur s’avère souvent mission impossible pour Marie et sa petite tribu. C’est l’une des raisons pour laquelle elle a décidé de créer le restaurant « Lucas & Marie Sans-Gênes ».

♣•♣·♣

Rencontre avec Marie, fondatrice de Lucas & Marie Sans-Gênes

Marie, peux-tu nous en dire plus sur le concept que tu es train de lancer ?

Je vais ouvrir en septembre 2016 un établissement de restauration rapide, bio, entièrement végétale et sans les 14 principaux allergènes. Nous allons proposer en version saine des sandwichs chauds et froids, des pizzas, etc. pour rester dans l’esprit fast-food. Mais pas seulement ! Salades et soupes seront également proposées, ainsi que des plats à emporter style cuisine de rue. Je suis originaire de l’île de la Réunion, et là bas, il est relativement aisé de trouver des barquettes de plats traditionnels à emporter.

D’où vient le nom « Lucas & Marie Sans-Gênes » ?

Pour le nom du restaurant, nous avions tout d’abord pensé à « Mange tes légumes ! », mais ce nom est déjà déposé. Puis à « sans-gêne », « 100 gênes »… Notre choix s’est finalement porté sur « Lucas & Marie Sans-Gênes », sans-gênes pour le « sans allergènes »… nous avons voulu faire un petit jeu de mot !

Comment est née cette idée de fast-food bio, végane et sans allergènes ?

L’idée a germé dans nos têtes il y a 7 ans déjà. Un week-end sur deux nous étions sur la route, donc obligés de cuisiner tous nos repas à emporter. Créer une entreprise semblait pourtant très compliqué et nos vies n’étaient pas simple à l’époque. J’ai en effet été obligée d’arrêter de travailler pour m’occuper des soins de Lucas (séances psychoéducatives, orthophonie, psychomotricité,…), puis sont venus s’ajouter les soins de Simon.

Au fil des années, les enfants ont acquis de l’autonomie et Simon a pu être scolarisé à temps plein. Du temps s’est libéré pour moi, mais est venue s’ajouter une autre difficulté : l’avenir professionnel de Lucas. La scolarisation des enfants autistes est compliquée dans notre pays, et l’ONU a d’ailleurs condamné la France à cinq reprises pour discrimination à l’égard des personnes autistes. Seulement 2% d’entre elles arrivent au secondaire, et par la suite, les possibilités d’insertion professionnelle sont très faibles.

Nous avons alors réfléchi à toutes ces problématiques pour élaborer une réponse globale : pourquoi ne pas ouvrir un restaurant accessible au plus grand nombre qui permettra à Lucas de travailler dans un domaine qu’il affectionne ? Et voilà comment « Lucas & Marie Sans-Gênes » est né !

Aperçu des plats de Lucas et Marie Sans-GênesQuelques plats bio, véganes et sans allergènes de Marie & Lucas Sans-Gênes

 

Qui crée les recettes véganes et sans allergènes que vous allez proposer ?

Nous-mêmes ! A ma connaissance, il n’existe pas de livres de recettes avec toutes ces « contraintes ». Nous avons fait marcher nos méninges, fait beaucoup d’essais. Nous avons eu de bons résultats et mon équipe de testeurs personnels a tout validé.

Où vous approvisionnez-vous en matières premières pour réaliser vos plats ?

On privilégie le local mais dans notre cas, ce n’est pas simple. Pour donner un exemple concret, j’ai été en contact avec un producteur local pour ses pois chiches : les graines sèches ne sont pas en contact avec les allergènes que nous voulons éviter mais la farine de pois chiche, elle, est moulue dans un moulin qui sert également à produire de la farine de blé. La recherche de fournisseurs a été un véritable casse-tête !

Quelles sont les prochaines étapes pour le développement de votre activité ?

A la fin de la campagne de crowdfunding, nous allons partir à la recherche d’un local. Nous devons également peaufiner quelques aspects de l’offre que nous allons proposer, et voir comment mettre en place un système de consigne sur des contenants réutilisables et installer un composteur.

Nous envisageons aussi de créer une association. Elle viendrait compléter l’activité du restaurant en proposant des ateliers de cuisine/pâtisserie à destination d’ados autistes, des ateliers de création de cosmétiques fait maison, de sensibilisation à la protection des animaux, à l’écologie… Des idées, on en a plein !

Quelles difficultés et belles surprises avez-vous rencontré sur le chemin de la création d’entreprise ?

Pour les difficultés, je dirais les tableaux financiers ! Sinon, nous n’avons rien eu d’insurmontable. Heureusement, les bonnes surprises ont été plus nombreuses, entre belles rencontres et messages de soutien.

coté-sucreLes petites douceurs de Lucas & Marie Sans-Gênes

 

Que faisiez-vous avant de vous lancer dans cette aventure ?

Rien qui me prédestinait à faire de la cuisine aujourd’hui, bien que cela a toujours été une passion. J’ai eu un parcours très hétéroclite, du CAP esthétique à la licence de japonais. J’ai fait pas mal de petits boulots alimentaires, j’ai même travaillé dans une grosse chaîne de fast-food américaine.

Maman de deux enfants, épouse, créatrice d’entreprise… quels sont vos secrets pour jongler avec ces deux casquettes tout en gardant la forme et la tête sur les épaules ?

J’ai la chance d’avoir le soutien infaillible de mon mari et je fais ce que j’aime, ça aide à être motivée le matin quand je me lève.

Quels sont vos gestes au quotidien pour limiter votre empreinte sur la planète ?

Pour limiter les déchets, je privilégie les grandes contenances, les recharges, le vrac, tout ce qui est réutilisable. Il m’arrive d’acheter des conserves, je redonne une seconde vie aux bocaux en verre pour stocker farines, légumineuses, restes, etc. Lorsque que c’est possible, j’achète d’occasion. Pour l’hygiène corporelle et l’entretien de la maison, j’ai arrêté de m’encombrer avec des produits inutiles et aux compositions douteuses. On peut faire des miracles rien qu’avec des produits de base comme le bicarbonate, le vinaigre, l’huile de coco…

Pouvez-vous partager avec nous l’une de vos adresses ou bons plans eco-friendly préférés ?

J’adore Le cri de la carotte, une boutique végane à Toulouse. On y trouve de l’alimentation végane, mais également des cosmétiques, des livres, etc.

Auriez-vous une recette saine et délicieuse à partager avec mes lecteurs ?

Je pensais partager ma recette de sushi balls mais comme on trouve plein de recettes de riz à sushis sur internet, je vais plutôt vous partager mon astuce pour remplacer la sauce soja.

Mélangez 2 cuillères à soupe de vinaigre de riz et 1 cuillère à soupe de sirop d’érable, du sel à votre convenance et voilà !

♣•♣·♣

Vous aussi vous êtes conquis par ce beau projet qui fait sens ?

Alors parlez-en autour de vous :

Partagez cet article, likez la page Facebook de Lucas & Marie Sans-Gênes,
rendez-vous sur leur site internet et surtout,
contribuez à la hauteur de vos moyens en participant à la collecte sur KisskissBankBank !

 

Lucas et Marie Sans-Gênes

Les objectifs initiaux de cette collecte ont été atteints… mais il reste encore quelques jours pour aider Marie à financer la vitrine réfrigérée et le meuble de caisse du futur restaurant.

Un petit geste pour un grand et chouette projet ! :-)

♣•♣·♣

Je souhaite une belle réussite et beaucoup de bonheur à Marie et Lucas, en espérant avoir l’occasion de venir déguster leurs produits lorsque le restaurant sera lancé.

Belle journée à tous,

Meli Green Seed

Crédits photo : Lucas & Marie Sans-Gênes

 

Laissez une empreinte positive sur le monde... PARTAGEZ !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

2 Commentaires

  1. J’adore ce projet, tout me plaît. Ça fait du bien de voir des gens qui se bougent comme ça :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *